J-4 : le mot de l’amiral-président

Nous voilà revenus au Grand Bah’, après une absence plus ou moins longue. C’est l’occasion de saluer le plus ancien d’entre nous (Flotte An XXI Matri 2670B) et de  revoir nombre de nos camarades de Flotte (nous sommes plus de 300 Anciens à avoir fait le déplacement). Nous marquons solennellement par cet événement l’importance que nous attachons collectivement au Prytanée qui nous a formés.

Soyons fiers de nos résultats: plus des trois-quarts de la classe de Navale ont fait une carrière d’Officier et 20% d’entre nous ont gravé leur Matri sur les plaques de marbres des Officiers Généraux, toutes armées confondues. Mais les bienfaits de l’enseignement de nos maîtres et de l’éducation de nos cadres se sont également propagés dans le civil, où nombre d’en nous ont porté haut nos valeurs, dès la sortie de Flotte ou en deuxième carrière.

Nous sommes sur un site militaire dans une période qui n’est pas facile pour tous ceux qui sont en charge d’en assurer la sécurité. Dans le contexte actuel, chargé des attentats récents et parfois aussi de comportements rares mais inacceptables, les manifestations de cohésion et de solidarité doivent être impeccables et respecter les règles de la bienséance

Soyons fiers de nos traditions de camaraderie, soyons fiers de la Flotte brutionne, rappelons-nous que la Strasse nous a toujours considérés comme l’aristocratie du Bahut, et donnons-lui raison une fois de plus.

Chic à Bahut

Alain Coldefy (0970C, an XLVI)

Laisser un commentaire