Jean-François de Nantes

C’est Jean-François de Nantes
Oué Oué Oué
Gabier sur La Fringante, oh mes boués
Jean-Françoué

Débarque enfin d’campagne
Oué Oué Oué
Fier comme un roi d’Espagne, oh mes boués
Jean-Françoué

En vrac dedans sa bourse
Oué Oué Oué
Il a vingt mois de course, oh mes boués
Jean-Françoué

Une montre, une chaîne
Oué Oué Oué
Valant une baleine, oh mes boués
Jean-Françoué

Branl’bas chez son hôtesse
Oué Oué Oué
Bite et bosse et largesses, oh mes boués
Jean-Françoué

La plus belle servante
Oué Oué Oué
L’embarque en sa soupente, oh mes boués
Jean-Françoué

De concert avec elle
Oué Oué Oué
Navigue sur mer belle, oh mes boués
Jean-Françoué

Et vidant la bouteille
Oué Oué Oué
Tout son or appareille, oh mes boués
Jean-Françoué

Montre et chaîne s’envolent
Oué Oué Oué
Mais il prend la vérole, oh mes boués
Jean-Françoué

A l’hôpital de Nantes
Oué Oué Oué
Jean-François se lamente, oh mes boués
Jean-Françoué

Et les draps de sa couche
Oué Oué Oué
Déchire avec sa bouche, oh mes boués
Jean-Françoué

Il ferait de la peine
Oué Oué Oué
Même à son capitaine, oh mes boués
Jean-Françoué

Pauvre Jean-François de Nantes
Oué Oué Oué
Gabier sur La Fringante, oh mes boués
Jean-Françoué