Trois marins de Groix

Nous étions deux, nous étions trois
Ah ! Aah Aah !
Nous étions trois marins de Groix
Ah ! Aah Aah !

Il vente, il vente,
C’est l’appel de la mer
Qui nous tourmente.

Nous étions trois marins de Groix
Embarqués sur le Saint François.

Le mousse est allé prendre un ris
Un paquet de mer l’aura pris

On a retrouvé son sabot (ou bien : son chapeau)
Son garde pipe et son couteau

Sa bonne mère s’en est allé
Prier à Sainte-Anne d’Auray

Sainte-Anne rendez-moi mon fils
« Tu le verras en paradis »

Sainte Anne, rendez-moi mon garçon
Il était jeune, il était blond.

Et sainte Anne lui répondit :
« Tu le verras en Paradis »